Publié le Laisser un commentaire

Quel animal de compagnie choisir?

group of pets

Vous avez répondu OUI au test 5 questions à se poser avant d’adopter/acheter un animal, vous êtes fin prêt à accueillir un animal chez vous mais vous ne savez pas lequel choisir?

J’ai donc réalisé pour vous les principaux traits de caractère des animaux de compagnie les plus communs, leurs besoins ainsi que leur coût annuel afin de vous aider à faire le bon choix:

Le chat

group of cats

Caractère

Evidemment, le caractère d’un chat dépendra de sa race et de sa personnalité. Mais on peut malgré tout observer quelques caractéristiques communes.

Un chat est:

  • Indépendant: le chat vit sa petite vie de chat, il a sa routine quotidienne souvent rythmée de la même manière: casse croute, promenade, dodo. Contrairement au chien, il ne ressent pas le besoin d’être 24h/24 avec vous.
  • Pantouflard: un chat peut dormir jusqu’à 16h par jour ! (oui moi aussi je les envie…) donc si vous recherchez un compagnon avec lequel interagir toute la journée, ce n’est pas le chat qu’il vous faut !
  • Affectueux: séances de ronronnages assurées !
  • Lunatique: un chat est certes indépendant, mais il peut vite devenir pot de colle et vous suivre partout! Pour des câlins, pour réclamer à manger, pour jouer, pour vous embêter…pour ensuite repartir vivre sa vie. De la même manière, alors que vous êtes en pleine séance papouilles, il peut subitement vous envoyer grifounette sans aucune raison! Si vous n’aimez pas l’imprévu, attention au chat !
  • Joueur: le chat même adulte adore s’amuser avec toutes sortes de jouets ! Balles, bouchons, plumes, cailloux, papier toilettes… il n’est pas difficile alors pas besoin de se ruiner en joujoux pour matous !
  • Territorial: en fait votre chat n’habite pas chez vous, mais vous habitez chez lui et il vous tolère! Considérez vous chanceux, car il n’accepte pas tout le monde comme ça ! En effet, le chat a besoin de maîtriser son environnement pour se sentir bien, que ce soit dans votre jardin ou votre maison. Ainsi de nouveaux habitants/locataires pourraient venir perturber sa sérénité et l’amener à quitter votre domicile pour en trouver un plus paisible.
  • Têtu: vous voulez prendre votre chat sur vos genoux pour un petit câlin mais il n’en a pas envie ? Laissez tomber, vous allez vous épuiser avant lui. Vous ne voulez pas qu’il monte sur vos genoux pour qu’il ne mette pas plein de poils sur votre beau pantalon mais lui a justement envie d’un câlin ? Sortez la brosse à poils car il arrivera à ses fins quoiqu’il arrive !
  • Chasseur: le chat est un véritable psychopathe! Il adore capturer des proies et jouer avec elles jusqu’à ce que mort s’en suive… souris, lézards, oiseaux, serpents… alors âmes sensibles s’abstenir!

Besoins

Le chat est probablement l’animal de compagnie le moins « contraignant » de tous. Il a avant tout besoin:

  • De nourriture
  • d’eau
  • d’un nid douillet (votre canapé ou votre lit fera l’affaire!)
  • d’amour!

A savoir: beaucoup de personnes sont allergiques aux chats! Assurez vous que vous ou votre entourage ne le soit pas ou soyez prêt à investir en mouchoirs !

Budget annuel

La première année sera la plus onéreuse (sauf si vous adoptez un chat adulte). Hormis le prix du chat, comptez environ 1 000 euros de budget incluant:

  • Les accessoires: lit, gamelle, litière, jouets, cage de transport etc…
  • La nourriture
  • Les frais vétérinaires: identification, vaccins, stérilisation, vermifuges etc…

Comptez ensuite une moyenne de 500 euros annuel pour les frais d’entretien pour un chat en bonne santé. La facture peut évidemment très vite grimper en cas de problèmes de santé.

Le chien

group of dogs

Caractère

Tout comme le chat, le caractère du chien va dépendre de sa race et de sa personnalité, mais il va également beaucoup dépendre de la manière dont vous l’éduquer. Voici cependant une liste de caractéristiques communes à tous les chiens:

Un chien est de nature:

  • Dépendant: contrairement au chat, un chien a besoin d’être le plus possible avec son maître.
  • Actif: un chien a besoin de se dépenser. Il est évident qu’un Chihuahua n’aura pas les mêmes besoin qu’un Border Collie, mais il a quand même besoin de se promener quotidiennement.
  • Fidèle: un chien voue un amour inconditionnel pour son maître. On ne dit pas quelle chien est le meilleur ami de l’Homme pour rien!
  • Affectueux: plus vous lui donnez de câlin, plus il sera heureux!
  • Joueur: tous les chiens aiment jouer! Il se satisfera de n’importe quel jouet pourvu que vous soyez de la partie!

Besoins

Un chien a beaucoup de besoins, qui doivent être comblés pour sa santé et son bien être!

un chien a besoin:

  • D’être éduqué ! Sinon votre rêve pourra rapidement se transformer en cauchemar. En effet, un chien mal ou pas éduqué sera, tout comme un enfant, malheureux et sujet à des troubles du comportement. Tout comme un enfant, il faudra lui instaurer des limites, des repères, une obéissance à des ordres fondamentaux (rappel, marche au pied, assis etc..) afin que la cohabitation se passe au mieux. Il est évident qu’un chihuahua non dressé sera moins contraignant qu’un Rottweiler, mais pour des raisons de sécurité et pour son bien-être, il faudra malgré tout lui apprendre les bases.
  • De se dépenser: là encore, un chihuahua n’aura pas les mêmes besoins qu’un Border Collie, mais il faudra malgré tout le sortir régulièrement pour sa santé. Certains chiens doivent être sortis plusieurs fois par jour au moins 1 heure à chaque fois, donc il vous faudra bien vous renseigner sur les besoins propres à chaque race.
  • De sociabiliser : pour être bien dans ses pattes, un chien doit sortir de son environnement, découvrir de nouvelles odeurs, voir de nouvelles têtes, et rencontrer de nouveaux chiens régulièrement. Sinon vous aurez un chien qui pourra devenir peureux, agressif, mal dans sa peau. Mais pour pouvoir le sortir en toute sécurité, il faut qu’il soit bien éduqué pour sa sécurité et celle des autres chiens… Eh oui tout est lié !
  • D’une nourriture adaptée à ses besoins : croquettes, fait maison, pâté… sachant que les bons aliments sont souvent les plus chers s’ils ne sont pas faits maison et qu’ils sont indispensables à la santé et au bon développement de votre chien, vous ne pourrez pas faire l’impasse dessus. Ils constituent avec les frais vétérinaires les plus grosses dépenses annuelles à prendre en considération avant de sauter le pas ! 
  • D’avoir des enrichissements réguliers à la maison : de nombreux jouets éducatifs permettront à votre chien d’être stimulés pour leur développement intellectuel et pour éviter l’ennui, ce dernier entraînant la destruction de tout ce qui lui passe sous la truffe… table, chaises, Iphone… donc pour leur intérêt mais aussi pour le vôtre, je vous le conseille vivement ! 
  • De jouets à mastiquer:  Un chien aura besoin d’avoir des choses à ronger pour se faire ses dents (notamment les jeunes chiens). Et tout comme l’enrichissement, c’est un de vos objets en moins qui sera épargné ! 
  • D’attention et d’affection évidemment !

Budget annuel

Le budget annuel consacré à votre chien sera très variable selon la race/ la taille du chien et selon ses besoins. Les besoins communs à tous les chiens sont les suivants:

  • Les accessoires (panier, laisse, harnais, gamelles, jouets, etc…)
  • La nourriture
  • Les dépenses vétérinaires (identification, vaccins, stérilisation, contrôles annuels…)

A ceci peuvent s’ajouter des dépenses annexes :

  • Cours d’éducation
  • Toilettage
  • Garderie pendant les vacances
  • Etc…

La facture pourra évidemment grimper en cas de problèmes de santé (et là pas de limites!)

Ainsi difficile d’évaluer un budget précis, mais comptez minimum de 1 000 euros pour un chien de petite taille en bonne santé, et 2 000 euros pour un chien de grand taille en bonne santé.

Le lapin

group pf rabbits

Il est souvent choisi pour faire plaisir aux enfants alors qu’il est beaucoup plus fragile et sensible que peuvent l’être un chat ou un chien. Ainsi, je vous déconseille d’opter pour le lapin pour un enfant en bas âge (moins de 12 ans) car il ne faut pas oublier qu’un animal n’est pas un jouet!

Le lapin un être vivant très sensible et très fragile. C’est valable pour les cochons d’inde, les hamsters, les chinchillas… bref tout ces petits animaux souvent mis dans le même rayon des animaleries bien en vue afin d’attirer vos enfants ! Ces mêmes animaux qui finissent par dépérir dans leur petite cage, ou parfois lâché dans la nature ou en pleine ville, où ils sont voués à une mort certaine. 

Un lapin peut vivre une dizaine d’années et a beaucoup de besoins, donc je vous invite à bien réfléchir avant de sauter le pas!

Caractère

Un lapin est une proie. De ce fait, il est de nature craintif. Un lapin bien dans ses pattes se montrera très affectueux et joueur. En revanche, un lapin qui est trop délaissé ou mal manipulé sera craintif, stressé, voire dépressif ou agressif.

Besoins

Un lapin a besoin :

  • D’espace ! Aucune cage vendue dans les animaleries n’est suffisamment grande pour lui – oui même si le vendeur vous dit le contraire, car ce n’est pas dans l’intérêt du magasin de penser à son bien être-. Ces cages sont au mieux l’endroit où il mange, mais certainement pas un lieu de vie convenable pour lui ! Alors oui quand il est bébé, elle est nécessaire le temps de son acclimatation, mais ensuite il lui faudra un espace qui fait au moins 6 fois sa taille afin de lui permettre de gambader à sa guise ! Idéalement un enclos ou la liberté dans votre salon. Mais bien entendu  on ne lâche pas un lapin comme ça… protection des fils et sécurisation de l’environnement,  si vous avez d’autres animaux, attention, le lapin est cardiaque et peut mourir de peur, donc les courses poursuites avec le chat ou le chien peuvent lui être fatales, attention aux portes etc…
  • D’un compagnon ! Un lapin est un animal grégaire, ce qui signifie qu’il a besoin d’un compagnon lapin pour être épanoui. Certes, la relation qu’il aura avec vous ou votre enfant sera moins fusionnelle, mais à moins que vous n’ayez énormément de temps à lui consacrer pour compenser son manque, il aura besoin de compagnie. Et là arrive le problème du sexe. Car comme vous vous en doutez, 1 lapin mâle+ 1 lapin femelle= problèmes, à moins que vous souhaitiez vous lancer dans l’élevage. 2 lapins mâles non castrés : pas la meilleure des cohabitations. Et savoir le sexe d’un lapin bébé est mission impossible, même pour les vétérinaires. Donc à moins de miser sur la chance d’avoir deux femelles, il vous faudra aller chez le vétérinaire une fois grandi pour savoir leur sexe et stériliser vos lapins. Des frais non négligeables…
  • D’une nourriture adaptée : un lapin a besoin d’une nourriture équilibrée et diversifiée pour être en bonne santé. Pour plus d’informations concernant les besoins nutritionnels sur les lapins, cliquez ICI
  • De jouets : un lapin a besoin de jouets adaptés afin de le stimuler et de faire ses dents.
  • D’une litière propre : d’autant plus si vous avez réussi à apprendre à votre lapin à être propre. Changer sa litière tous les jours est indispensable pour son bien-être, pour le vôtre, et pour éviter d’attirer les mouches. Si une seule mouche pond un œuf et que votre lapin est infesté, il mourra dévoré par les vers dans les 48 heures.

D’autre part, un lapin est :

  • Nocturne : alors qu’il passe la plupart de la journée à faire de longues siestes, tous ses sens se mettent en éveil la nuit tombée. Sprint, escalades, jeux, bien qu’il n’émette pas de sons, le lapin peut vite devenir bruyant alors qu’il est l’heure pour vous d’aller vous coucher. Sommeil léger d’abstenir !
  • Cardiaque : comme je l’ai énoncé précédemment, un lapin est cardiaque, et contrairement aux autres animaux, il peut littéralement mourir de peur. Chats, chiens, enfants, cris, bruits… sont autant de facteurs susceptibles de tuer votre lapin. Il ne s’agit bien évidemment pas de vider votre salon de toute autre vie, mais une acclimatation en douceur et une surveillance accrue sont indispensables pour garantir la survie de ce petit bout.
  • Fragile : à ne pas mettre dans toutes les mains ! Un lapin se manipule avec douceur, et toute chute peut vite lui être fatale. D’autre part, un lapin aura tendance à grignoter tout ce qui lui passe sous le museau. S’il tombe sur un objet, tissu, ingrédient nocif pour lui, il peut rapidement faire une occlusion intestinale, qui lui sera fatale si elle n’est pas traitée rapidement.
  • Sensible : je le répète, un lapin est un être vivant sensible et qui a des sentiments. Si vous n’êtes pas en mesure de lui donner du temps et de l’affection, pensez à lui et laissez-le là ou il est.

Vous l’aurez compris, un lapin n’est pas un objet de divertissement. C’est probablement l’un des animaux de compagnie les plus maltraités en France. On parle souvent du nombre de chiens ou de chats abandonnés chaque année, mais le lapin lui, n’est pas pris en considération, car il meurt bien avant d’être recueilli, ou pire meurt à petit feu dans sa cage, ne pouvant pas s’en échapper. 

Budget annuel

Comptez environ 500 euros pour l’adoption d’un seul lapin incluant:

  • Le lapin
  • La cage (qui je le répète ne doit servir que de refuge, salle à manger, et toilettes!)
  • Accessoires (jeux, gamelles, litière, râtelier, etc…)
  • Alimentation (foin, granulés, légumes…)
  • Les frais vétérinaires (visite de contrôle, vaccination, castration)

Comptez ensuite une moyenne de 300 euros pour l’entretien annuel d’un lapin en bonne santé.

Le poisson rouge

poissons rouges

Ah le fameux poisson rouge dans son bocal en guise de déco ! Vous vous souvenez de la mode asiatique de mettre un petit animal agonisant dans une petite poche accrochée au porte clefs? Eh bien c’est la même chose. Alors si vous songez à acquérir un poisson rouge, il y a 3 choses fondamentales à savoir:

1/ Un bocal n’est en aucune manière un lieu de vie acceptable pour un poisson

« C’est comme si l’on nous enfermait dans une pièce de 5m2 sans aération, avec des pots d’échappements qui crachent en continu »

https://www.france24.com/fr/20180405-pourquoi-il-est-cruel-avoir-poisson-rouge-bocal
bocal poisson

Un poisson dans un bocal:

  • Manque d’oxygène
  • perd tous ses repères du fait que celui-ci est rond
  • Vit en permanence dans ses excréments
  • Le rend stressé et dépressif: sa vision est telle qu’il a l’impression de vivre dans une loupe
  • Empêche sa croissance
  • Entraine le développement de maladies, son système immunitaire étant affaibli
  • Entraîne une mort certaine parfois longue et douloureuse pour le poisson

Un poisson n’a malheureusement aucun moyen pour exprimer ses émotions, on en déduit alors qu’il ne ressent rien, et qu’on peut le traiter comme un vulgaire objet. Il n’en est rien! Un poisson est un être vivant doté de sensibilité, et le maintenir captif dans un tel environnement est littéralement un acte de cruauté et de maltraitante envers lui!

Un poisson a donc besoin d’un habitat nécessitant:

  • Un grand volume d’eau neutre (PH et température à respecter) dans un aquarium rectangulaire avec un système de filtration puissant
  • Un décor (roches, galets…) vraies plantes adaptées et indispensables à son environnement et non des plantes en plastiques pouvant le blesser ou l’intoxiquer
  • Une nourriture adaptée
  • Un entretien complexe

2/ Un poisson rouge peut vivre une trentaine d’années!

Donc c’est un investissement longue durée! Si vous n’êtes pas prêt à vous investir autant de temps pour lui, mieux vaut le laisser où il est.

3/ Un poisson rouge est un animal grégaire

Un poisson rouge a besoin de vivre avec des congénères pour ne pas dépérir. Mais attention, il convient de ne pas mélanger n’importe quel type de poisson au risque que l’un d’entre eux finisse en casse croûte! Attention également à ne pas tomber dans la surpopulation.

Budget annuel

Pour les frais d’entretien d’un poisson d’aquarium (hormis le coût de l’aquarium qui peut être très variable), comptez en moyenne 500 euros par an, incluant:

  • Les frais d’entretien de l’aquarium (et diverses pièces à changer)
  • La nourriture
  • Le renouvellement du décor

En conclusion, bien qu’un poisson rouge ne prenne pas beaucoup de place et ne semble pas très contraignant, il demande en réalité un investissement personnel et financier important.

Publié le Laisser un commentaire

5 questions fondamentales à se poser avant d’adopter un animal de compagnie

Vous voulez agrandir votre famille en adoptant un animal de compagnie? Pas si vite! Adopter un animal n’est pas une décision à prendre sur un coup de tête et peut même avoir des conséquences désastreuses.

Chaque année, plus de 100 000 animaux de compagnie sont abandonnés! Ce qui fait de la France la détentrice de ce triste record comparé aux autres pays européens. 

https://www.santevet.com/articles/abandons-de-chiens-et-chats-la-france-championne-d-europe

Beaucoup de personnes sont trop souvent peu ou pas renseignées lorsqu’elles décident de franchir le pas et d’accueillir un animal au sein du foyer… et se rendent compte trop tard qu’elles n’étaient peut-être pas prêtes à se lancer dans cette aventure.

En effet, c’est souvent très plaisant et divertissant d’avoir un nouveau compagnon à la maison, surtout lorsque c’est un bébé (comment ne pas résister à leurs bouilles ?!), mais leur joli minois nous fait parfois oublier le lot de responsabilités et de questions moins sympas mais fondamentales à se poser avant de se lancer.

Etre bien renseigné peut parfois vous aider à vous rendre compte que vous n’êtes pas encore prêt, et vous faire économiser du temps, de l’argent, et éviter de rendre un animal de plus malheureux.

Voici pour vous une liste des 5 principales questions à se poser avant de sauter le pas. Si vous ne pouvez pas répondre à un OUI franc à chacune d’entre elles, c’est que vous n’êtes pas encore prêt à devenir parent adoptif!

Ai-je réellement envie d’avoir un nouvel animal à la maison pour plusieurs années?

Il est parfois difficile de garder sa tête froide quand on aperçoit une jolie bouille à travers la vitre d’une animalerie ou sur les réseaux sociaux. Mais cela n’est certainement pas une raison suffisante pour se lancer tête perdue dans son adoption.

Un animal est sensé vivre des années. Entre 60 et 80 ans pour les perroquets, entre 15 et 20 ans pour les chats/chiens/perruches, entre 8 et 10 ans pour les lapins/cochons d’Inde, et 2/3 ans pour les hamsters. Votre but n’étant pas (je l’espère) de l’abandonner quand vous vous serez lassé, alors mieux vaut réfléchir avant afin de ne pas regretter votre choix.

Ai-je les moyens financiers d’entretenir cet animal?

Evidemment les dépenses ne seront pas les mêmes qu’il s’agisse d’un hamster, d’un chien ou d’un perroquet. Mais quoiqu’il en soit elles représentent un budget annuel à inclure dans votre réflexion (habitat, alimentation, jouets, frais vétérinaire, dégâts etc…)

Ai-je suffisamment de temps à consacrer à mon animal?

Accueillir un animal pour finalement le laisser dans un coin de la maison une fois qu’il ne divertit plus est malheureusement une situation trop récurrente. Aussi:

  • Si vous avez un travail qui vous prend trop de temps, renoncez à adopter un animal.
  • Si vous songez à avoir un bébé et que vous n’envisagez pas une cohabitation avec un animal, renoncez à adopter un animal.
  • Si vous songez à déménager et que vous ne voulez pas d’un animal dans votre nouveau chez vous, renoncez à adopter.
  • Si vous avez des enfants qui vous prennent toute votre énergie, renoncez à adopter un animal.
  • Si vous êtes souvent en déplacement pour x raisons, renoncez à adopter un animal.

Il est vrai qu’un chat ou qu’un lapin ne demandera pas la même attention qu’un chien qui doit être sorti plusieurs fois par jour, mais vous devrez malgré tout lui consacrer du temps afin qu’il ne déprime pas.

Vous êtes prêts à passer du temps avec votre animal pour le câliner et jouer avec lui? Super mais ce n’est pas tout…

Son entretien demande aussi du temps! Changer sa litière, nettoyer sa maison, lui donner à manger/à boire, aller acheter sa nourriture/ses jouets, l’emmener chez le vétérinaire, réparer ses bêtises, enlever les poils, etc… car oui avoir un animal c’est aussi des contraintes!

Suis-prêt à assumer mon animal pendant les vacances?

Ces fameuses vacances où chaque année les refuges accueillent des malheureux toujours plus nombreux!

  • Vous ne VOULEZ pas l’emmener avec vous afin qu’il puisse profiter également d’un autre paysage et de ne pas souffrir de votre absence? N’adoptez pas.
  • Vous ne POUVEZ pas l’emmener avec vous pour X raisons? Des solutions existent! (amis, famille, garderies/pension, pet-sitter…)
  • Vous n’avez personne pour vous le garder et vous ne pouvez/voulez pas assumer une garderie ou une pet-sitter financièrement? N’adoptez pas.

Serais-je prêt à sacrifier mes projets d’expatriation pour mon animal?

Vous avez un travail qui peut vous amener à être muté à l’étranger ou vous avez tout simplement des rêves d’expatriations? Très bien, mais sachez que votre animal n’aura pas forcément les droits que vous.

  • Certains pays pourront exiger une quarantaine
  • D’autres pourront refuser l’entrée de votre animal sur leur territoire
  • Les compagnies aériennes ont aussi leur propre règlement quant au transport d’animaux et pourront refuser votre animal à bord selon son espèce (rongeurs, animaux exotiques…) ou sa spécificité (animaux à tête plate comme le bouledogue par exemple).

Vous avez répondu (honnêtement) OUI à toutes les questions? Super, mais ce n’est pas fini! Assurez-vous que l’animal choisit et sa race correspond à votre caractère! Vous êtes maniaque? Oubliez les oiseaux! Vous n’aimez pas les longues ballades? Pas de chiens alors! Vous avez le sommeil léger? Les rongeurs ne sont pas faits pour vous! Vous voulez un ami fidèle prêt à vous câliner à votre demande? Ce n’est pas le trait le plus marquant du chat!

Pour vous aider à choisir le compagnon qui vous correspondrait le plus, cliquez ICI!

Publié le Laisser un commentaire

Le perroquet comme animal de compagnie: guide complet

Perroquet ara

Le perroquet, quelle que soit son espèce, est un animal fascinant et doté d’une intelligence exceptionnelle. C’est un animal grégaire qui vit au sein de groupe de plusieurs centaines d’individus pour la plupart. Il peut parcourir des centaines de km par jour. Il n’est donc de nature pas du tout fait pour vivre en captivité, loin de son environnement et de son milieu naturel, loin de ses congénères… Mais l’humain en a décidé autrement…

Maintenant un perroquet peut s’adapter à la captivité et être épanoui, mais cela requiert un investissement humain et financier énorme! Trop peu de personnes connaissent suffisamment ses exigences avant de « sauter le pas », et découvrent trop tard qu’elles ne peuvent pas subvenir à ses besoins correctement. Leur compagnon finit donc dans le garage, sur le boncoin, dans les refuges, ou dans la nature où il est voué à une mort certaine, n’étant pas habitué à être autonome.  

Je vais donc essayer de vous éclairer sur qui est le perroquet et quelles sont ses caractéristiques et ses principaux besoins.

Si vous n’êtes pas prêt à répondre un OUI franc et honnête à toutes les questions, je vous déconseille fortement d’adopter un perroquet pour son bien être (et le vôtre) !

Un perroquet coûte cher!

Perroquet argent

Au delà du prix d’achat/adoption qui peut être très variable selon le perroquet, ses besoins au quotidien seront sensiblement les mêmes:

  • Acquisition/entretien volière: un perroquet a besoin d’espace ! Toutes les cages vendues en animaleries ou sur la plupart des sites internet ne sont pas suffisamment grandes! C’est un peu comme si on vous faisait vivre dans votre salle de bains toute votre vie… pas top pour le moral. Un perroquet a besoin de pouvoir étendre ses ailes, se déplacer, et voler quand vous n’êtes pas là. L’idéal sera une grande volière ou idéalement une pièce de la maison (min 10 m2), mais pas non plus isolée du salon pour qu’il participe à la vie de famille. Eh oui pas simple… Plus une volière extérieure pour les beaux jours, sinon beaucoup de promenades, le soleil et l’air frais étant très importants pour sa bonne santé. Comptez donc environ 1000 euros pour une installation convenable.

Mais attention! Peut importe la taille de la volière, vous devrez malgré tout le sortir régulièrement (4heures par jour minimum) pour interagir avec vous.

  • Nourriture: en plus de ses graines quotidiennes et des compléments alimentaires, un perroquet a également besoin de produits frais tous les jours pour être en bonne santé. Comptez environ 1000 euros annuel pour 1 seul perroquet.
  • Jouets, perchoirs: et pas n’importe quels jouets SVP ! Des jouets non toxiques, sans bouts aiguisés, dans des matières spécifiques… alors soit vous êtes un pro dans la construction de jouets adaptés, soit il vous faudra compter entre 10 et 50 euros le jouet… qu’il aura vite fait de vous détruire (c’est le but en fait). Donc à renouveler régulièrement.
  • Frais vétérinaires: ils peuvent atteindre des milliers d’Euros en cas d’accident grave.
  • Réparation/remplacement des bêtises: un perroquet est destructeur ! Il s’en prendra à tout ce qui est à portée de bec… chaises, portes, murs, écran d’ordinateur, câble téléphone (un coup de bec suffit pour ça)! Cela peut également coûter des milliers d’euros de dégâts.

Pour résumer, difficile d’évaluer exactement le prix d’un perroquet et son entretien, mais sachez que cela dépassera largement les 1 500 euros annuel!

Ai-je les moyens financiers d’assumer le bien être et la bonne santé de mon perroquet?

Un perroquet peut vivre entre 60 et 80 ans.

Vieux perroquet

Voire plus. C’est donc un investissement pour la vie, le but n’étant pas de s’en séparer quand on n’en veut plus. En effet, un perroquet est un animal extrêmement loyal et fidèle, chaque séparation est un traumatisme pour lui. 

Par ailleurs, si vous projetez de déménager un jour à l’étranger, sachez que son entrée vous sera refusée dans la plupart des pays !

Suis-je prêt à passer le reste de ma vie mon votre compagnon et de faire des sacrifices pour lui?

Tous les perroquets ne parlent pas !

perroquet muet

Le perroquet est un animal très intelligent et la seule espèce connue pour pouvoir reproduire le son d’autres êtres vivants, incluant l’homme, le Gris du Gabon ayant la palme d’or dans cette discipline. Viennent ensuite les aras, amazones et cacatoès. Au-delà de reproduire des sons, il est capable d’en comprendre le sens. C’est une des principales raisons pour laquelle beaucoup de personnes souhaitent en posséder un, mais …

Attention ! On ne décide pas de prendre un perroquet pour cette unique raison, sinon vous risqueriez d’être déçu ! En effet, même si ces espèces sont reconnues pour être de bons parleurs, ce n’est pas pour autant que celui que vous avez choisi parlera, que ce soit un Gris du Gabon ou une autre espèce.

Vais-je aimer mon perroquet même s’il ne prononce pas un seul mot de toute sa vie ?

Un perroquet crie ! 

Et très très fort ! Alors oui certaines espèces ont une voix plus stridente que d’autres, mais ils sont tous amenés à pousser la chansonnette (ok à gueuler), et ce à n’importe quel moment de la journée, même s’ils ont une préférence pour le lever et le coucher du soleil ! 

Suis-je prêt à mettre régulièrement ma tête dans l’oreiller pour amortir le choc ?

Un perroquet pince !

Perroquet doigt

Et autant des fois ça chatouille autant il peut vous saigner ! Et cela peut arriver n’importe quand et sans raison précise, alors chochottes s’abstenir !

Par ailleurs, un perroquet est très exclusif et peut même devenir agressif envers les autres membres de la famille, notamment les cacatoès, les gris du Gabon et les amazones… alors si vous vivez en famille, attention! C’est une des premières causes d’abandon…

Suis-je une chochotte, et si c’est le cas, suis-je prêt à devenir vaillant et accepter le fait de me faire pincer parfois? 😀 Suis-je prêt(e) à concilier ma vie de famille avec les besoins exclusifs de mon perroquet?

Un perroquet fait ses besoins partout !

perroquet toilettes

Eh oui! Comme un pigeon en fait… vous savez quand vous voyez les gens au restaurant qui chassent les pigeons parce qu’ils disent qu’ils font caca partout… bah la c’est pareil sauf que c’est sur votre sol,  votre canapé, voire sur votre tête ! Maniaques s’abstenir.

Suis-je prêt à me scotcher l’essuie-tout à la main et à accepter que mon salon devienne les toilettes de mon perroquet ?

Vous avez répondu oui à toutes les questions et êtes toujours plus motivés que jamais à adopter un perroquet? Génial, mais devinez quoi…

Un perroquet est un animal grégaire…

Perroquet couple

Un perroquet a besoin de vivre en couple ou en groupe avec des congénères de la même espèce pour être épanoui. N’avoir qu’un seul oiseau et le priver de contacts sociaux est considéré comme de la maltraitance et peut avoir des impacts très négatifs sur son comportement (agressivité, dépression, piquage, perte de motricité, etc)  Aussi…

Donc hormis les frais d’installation, multipliez les autres dépenses par 2!!!

Lorsque j’ai adopté Mia, la personne m’a dit que c’était un animal qui pouvait vivre seul sans problème. C’est ce que vous diront la plupart des personnes qui tenteront de vous céder/vendre un perroquet. Mais bien que je ne m’absentais jamais plus que quelques heures par jour et qu’elle avait de l’espace et des jouets pour s’occuper, je me suis vite aperçue que quelque chose n’allait pas.. elle déprimait.

Je me suis alors documentée plus sérieusement, ai pris contact avec des éleveurs et comportementalistes, et j’ai en effet appris qu’un perroquet ne supportait pas la solitude et devait vivre avec un compagnon de la même espèce. Je me disais « pourtant elle adore jouer avec mes chiens, ça devrait lui suffire ! » Mais avec du recul, c’est un peu comme si on vous associez avec une chèvre pour seul compagnon pour le reste de votre vie. C’est génial mais à un moment donné, il y aura quand même une barrière au niveau de la communication ! Et pourquoi la même espèce? Eh bien, vous mettre avec un humain mais qui ne parle que chinois alors que vous ne parlez que français ne serait pas très pratique ! C’est pareil pour les perroquets !Depuis que Mao est arrivé dans sa vie, son comportement a radicalement changé !

Suis-je prêt à investir dans deux compagnons afin de combler leurs besoins sociaux ?

…Mais un perroquet a quand même besoin de vous !

Mao et Sophie
Mao et Sophie

J’énonçais l’importance d’avoir deux perroquets de la même espèce, mais sachez qu’un perroquet a aussi énormément besoin de vous ! Il a besoin que vous interagissiez avec lui, au travers de jeux, câlins… Et ce plusieurs heures par jour. Sinon optez plutôt pour le poisson rouge ! Et ne laissez jamais votre oiseau sans surveillance dans une pièce qui n’est pas sécurisée ! J’ai failli perdre Mao, mon cacatoès rosalbin, qui s’était retrouvé avec des agrafes ouvertes dans le corps ! Je n’ai jamais su d’où elles venaient, mais il peut y avoir tellement de dangers dans une maison…

Ai-je suffisamment de temps pour m’occuper de mon perroquet dans la journée ?

Vous avez répondu honnêtement OUI à toutes les questions et êtes prêts à assumer l’investissement humain et financier que requiert 1 (pardon 2 !) perroquets ? Alors vous êtes prêt à vous lancer… mais privilégiez les associations ou les annonces de particuliers afin d’essayer de donner une seconde change à un loulou!

Vous avez au moins un NON au questionnaire ? Aïe, mauvaise nouvelle, car toutes les questions sont très importantes… Peut-être est-ce mieux d’attendre de voir si votre réflexion évolue, ou de vous orienter vers un autre animal qui demande un peu moins de contraintes (bien que tout animal requiert un minimum de responsabilité) tels que le chat, le chien, le poisson … 

Publié le Un commentaire

Le cacatoès rosalbin comme animal de compagnie: guide complet

Mia le cacatoès rosalbin

Vous avez été nombreux à me demander des renseignements sur le cacatoès rosalbin, alors voici tout ce que vous devez savoir sur cette petite boule de plume!

Qui est le cacatoès rosalbin?

  • Il est originaire d’Australie
  • Il mesure environ 35 cm et pèse environ 400 g
  • Il vit en moyenne 60 ans en captivité
  • Il ne nécessite pas d’autorisation de détention mais doit être bagué et nécessite un certificat de cession
  • Facilement reconnaissable à son plumage rose (oui oui même les garçons qu’on aurait tendance à vouloir bleu!:-)) et sa huppe qui se dresse à la moindre émotion
  • Alors comment différencier les mâles des femelles? Grâce à la couleur de l’iris à l’âge adulte: brun foncé chez les mâles et marron clair ou rouge chez les femelles
  • C’est un animal grégaire (il vit en groupe)
  • Il atteint sa maturité sexuelle vers 2/3ans

Quel est le caractère du cacatoès rosalbin?

mao chaise

Le cacatoès rosalbin:

  • Ne convient pas si vous êtes en appartement car il peut être très bruyant
  • Ne supporte pas la solitude
  • Est réputé pour être très intelligent (capacité mentale d’un enfant de 2/3 ans)
  • N’est pas le meilleur parleur/chanteur mais peut prononcer quelques mots (les mâles notamment)
  • Peut être un super danseur (les mâles notamment)
  • Est d’un naturel calme hormis pendant son quart d’heure de folie (souvent le matin et au coucher du soleil)
  • A un cri très strident
  • Est très dépendant de l’homme
  • Est très sensible au piquage et à la dépression si son environnement ne lui convient pas, s’il s’ennuie ou par manque d’attention
  • Est très affectueux
  • Est très joueur et malicieux: il adore amuser la galerie!
  • Peut être très jaloux, notamment les mâles
  • Est caractériel et peut, comme tous les perroquets, vous pincer subitement sans aucune raison!
  • Est très destructeur
  • A besoin de sa douche hebdomadaire!

Le cacatoès rosalbin peut-il vivre seul?

Mia&Mao

NON! Un cacatoès rosalbin (comme tous les perroquets) est un animal grégaire, ce qui signifie qu’il ne peut pas vivre seul! Un perroquet a besoin de vivre en couple ou en groupe avec des congénères de la même espèce pour être épanoui. Pourquoi la même espèce? Eh bien, vous mettre avec un humain mais qui ne parle que chinois alors que vous ne parlez que français ne serait pas très pratique ! C’est pareil pour les perroquets ! Chaque espèce a son propre langage.

N’avoir qu’un seul oiseau et le priver de contacts sociaux est considéré comme de la maltraitance et peut avoir des impacts très négatifs sur son comportement (agressivité, dépression, piquage, perte de motricité, etc).

Le cacatoès rosalbin peut-il cohabiter avec d’autres animaux?

Les membres de l'arche

La réponse est OUI. Chats, chiens, lapins, chevaux, chèvres… un cacatoès rosalbin peut s’entendre avec quasiment tous les animaux. Il faudra bien sûr respecter les étapes de mise en contact.

Attention toutefois aux animaux plus petits que le cacatoès rosalbin: perruches, hamsters, rats… un simple pincement de bec peut tuer votre tout petit compagnon. Il est donc déconseillé de tenter un tel mélange. Comme vous pouvez voir sur ma photo, j’ai deux lapins plus petits que mes rosalbins. Mon mâle Mao a développé depuis peu une agressivité envers eux, je ne les sors donc ensemble que sous étroite surveillance. Si je suis occupée, je les sépare et mets les lapins dans une autre pièce.

Quel est le prix d’un cacatoès rosalbin?

argent

C’est une question très vague, car en plus de son prix d’acquisition qui varie entre 1000 et 2000 euros (si vous pouvez en adopter un, vous sauvez une vie et il sera moins cher!), vous allez devoir faire chauffer la carte bleue, et cela peut aller très loin! Essayons malgré tout de lister le coût des accessoires essentiels aux besoins du cacatoès rosalbin:

Acquisition/entretien volière: un perroquet a besoin d’espace ! Toutes les cages vendues en animaleries ou sur la plupart des sites internet ne sont pas suffisamment grandes! C’est un peu comme si on vous faisait vivre dans votre salle de bains toute votre vie… pas top pour le moral. Un perroquet a besoin de pouvoir étendre ses ailes, se déplacer, et voler quand vous n’êtes pas là. L’idéal sera une grande volière ou idéalement une pièce de la maison (min 10 m2), mais pas non plus isolée du salon pour qu’il participe à la vie de famille. Eh oui pas simple… Plus une volière extérieure pour les beaux jours, sinon beaucoup de promenades, le soleil et l’air frais étant très importants pour sa bonne santé. L’idéal étant d’avoir une volière intérieure avec accès à une volière extérieure, de telle sorte que votre perroquet puisse se réfugier à l’intérieur quand il le souhaite.Comptez donc environ 1000 euros pour une installation convenable.

Mais attention! Peut importe la taille de la volière, vous devrez malgré tout le sortir régulièrement (4heures par jour minimum) pour interagir avec vous.

Nourriture: en plus de ses graines quotidiennes et des compléments alimentaires, un perroquet a également besoin de fruits et légumes frais tous les jours pour être en bonne santé. Comptez environ 1000 euros annuel pour 1 seul perroquet.

Jouets, perchoirs: et pas n’importe quels jouets SVP ! Des jouets non toxiques, sans bouts aiguisés, dans des matières spécifiques… alors soit vous êtes un pro dans la construction de jouets adaptés, soit il vous faudra compter entre 10 et 50 euros le jouet… qu’il aura vite fait de vous détruire (c’est le but en fait). Donc à renouveler régulièrement.

Frais vétérinaires: ils peuvent atteindre des milliers d’Euros en cas d’accident grave.

Réparation/remplacement des bêtises: un perroquet est destructeur ! Il s’en prendra à tout ce qui est à portée de bec… chaises, portes, murs, écran d’ordinateur, câble téléphone (un coup de bec suffit pour ça)! Cela peut également coûter des milliers d’euros de dégâts.

Pour résumer, difficile d’évaluer exactement le prix d’un perroquet et son entretien, mais sachez que cela dépassera largement les 1 500 euros annuel (hors prix d’acquisition de votre compagnon et de sa volière)!

Est-ce que le cacatoès rosalbin parle?

Comme énoncé plus haut, le cacatoès rosalbin n’est pas réputé pour être le meilleur parleur. Les mâles peuvent prononcer quelques mots, mais sa palette ne sera pas très large.

Quoiqu’il en soit, n’adoptez jamais un perroquet parce que vous voulez un animal qui parle, car même si son espèce est réputée pour (comme le gris du Gabon ou l’amazone), il peut arriver qu’un individu ne prononce pas un seul mot de toute sa vie…

Est-ce que le cacatoès rosalbin est propre?

perroquet toilettes

Vous êtes beaucoup à me poser cette question, et la réponse est catégorique: NON. Comme tous les oiseaux, le cacatoès rosalbin fait beaucoup de fientes, et ce dès qu’il en a envie. J’ai déjà entendu certaines personnes dire qu’elles éduquaient leur perroquet à aller au toilette ou à se retenir, mais au delà du fait que je doute du succès de cet apprentissage, c’est très mauvais pour la santé de votre perroquet de se retenir.

Aussi, si vous tenez à votre intérieur et n’êtes pas prêt à vous scotcher l’essuie tout à la main, je vous déconseille fortement d’adopter un oiseau.

Quelle nourriture pour le cacatoès rosalbin?

Comme cité plus haut, un cacatoès rosalbin doit avoir une alimentation riche et équilibrée pour être en bonne santé. Ne donner que des graines achetées en animaleries résume à ne donner que des céréales à vont enfants… pas top pour la santé de votre compagnon! Ils ont besoin:

  • D’un mélange de graines spécialement conçues pour eux. Personnellement, voici ce que j’utilise:

  • De fruits et légumes frais tous les jours. Mais attention! Certains aliments sont toxiques pour eux. Vous trouverez une liste d’aliments autorisés et interdits ICI
  • De fruits secs et fruits séchés (avec modération, car très sucrés)
  • De blocs de minéraux et d’os de sèche, riches en calcium
  • De céréales ( boulgour, couscous, blé, orge…)
  • De légumineuses (pois chiche, lentille, etc…)
  • De pâtes ou riz de temps en temps… les perroquets en raffolent!
  • D’oeufs cuits sous toutes ses formes, de temps en temps
  • D’eau fraîche changée systématiquement deux fois par jour!

Le cacatoès rosalbin est sujet à l’obésité, ce qui peut être très dangereux pour sa santé, il conviendra donc de surveiller son poids et d’adapter son régime alimentaire en fonction.

Comment apprivoiser un cacatoès rosalbin?

Vous venez d’adopter un cacatoès rosalbin et ce dernier a peur de vous? Pas de panique, cela peut arriver, surtout si ce dernier n’a pas ou peu été manipulé pas la main de l’homme depuis longtemps.

Il vous faudra vous armer de patience, mais vous réussirez à amadouer votre petit compagnon.

Lorsque j’ai adopté Mia, elle paniquait dès que je passais devant sa volière. En plus d’avoir été ignoré par les humains, elle avait eu des confrontations avec un autre perroquet à côté duquel elle vivait, ce qui l’avait traumatisé davantage. Pas top comme entrée en matière! Voici les étapes qui m’ont permis de gagner la confiance de Mia (elles s’appliquent bien sûr à toutes les espèces de perroquets…)

Etape 1

Mettre sa volière dans la pièce de vie où vous êtes le plus souvent. Ne l’approchez pas, ne tentez pas de le toucher. Le but est qu’il se familiarise d’abord à son nouvel environnement et à votre présence, sans que vous veniez le perturber. N’hésitez cependant pas à lui parler (sans le regarder) afin qu’il se familiarise à votre voix.

Etape 2

Une fois que vous le sentez serein (qu’il n’a plus peur de sa volière, jouets etc…, et qu’il ne panique plus lorsque vous passez à côté), asseyez-vous près de sa volière, à sa hauteur. Lisez un livre, occupez-vous sur votre téléphone, parlez lui doucement… le but est qu’il continue de s’habituer à votre présence tout en prenant doucement conscience que vous n’êtes pas un danger. Il n’a plus peur de vous? Super! Alors on passe à l’étape 3…

Etape 3

La troisième étape consiste à continuer le rapprochement entre vous et votre perroquet. Quel est le meilleur moyen de l’apprivoiser? Par les bonbons bien sûr! Pour les perroquets, une de leurs friandises favorites est le millet. Vous en trouverez dans les animaleries et parfois même les supermarchés. Glissez la branche de millet à travers les barreaux en lui disant, par exemple, « friandise ». S’il en a peur (souvent parce qu’il n’en a jamais vu), déposez là dans sa volière et laissez le découvrir ce délicieux met. S’il en a pas (plus) peur, tenez la branche de millet (toujours volière fermée et vous à l’extérieur) en gardant votre main à l’extrémité de la branche. S’il commence à manger, victoire! Rapprochez doucement la main vers le milieu de la branche, puis vers lui. Si votre compagnon recule, pas grave, revenez à l’étape précédente et recommencez progressivement à avancer. Cela peut prendre quelques secondes ou quelques semaines! Le but ici est qu’il n’ait plus peur de votre main.

Vous avez réussi à lui donner sa friandise en frôlant son bidou? C’est une énorme victoire! Vous pouvez enfin passer à l’étape ultime: prendre le perroquet sur votre main.

Etape 4

Une fois que votre compagnon n’a plus peur de votre main, vous pouvez espérer qu’il ose monter dessus. Pour cela, mettez votre branche de millet entre votre index et votre compagnon et commencez à rapprocher doucement la branche vers vous tout en gardant votre index à quelques centimètres de lui. Le but? Qu’il ait besoin de se servir de votre doigt comme perchoir pour continuer à manger. Si votre oiseau arrête de manger et se braque, revenez à l’étape précédente et rapprochez la branche vers lui, et recommencez doucement l’éloignement. Si les étapes précédentes sont respectées, votre compagnon viendra sur votre doigt et continuera son festin! Si ce n’est pas le cas, n’insistez pas des heures… laissez le et vous recommencerez plus tard, voire demain.

Conclusion

Apprivoiser un perroquet est une étape extrêmement compliquée, car dès son arrivée on a envie de le toucher, de jouer avec et cela entraîne rapidement un sentiment de frustration lorsqu’on y arrive pas. On peut par ailleurs réussir à franchir une étape un jour, et se rendre compte le lendemain que son perroquet a fait marche arrière. Il ne faut pas oublier qu’un perroquet est un être vivant qui, tout comme nous humains, a ses sentiments et ses humeurs.

Si vous vous braquez ou vous énervez lors de cet apprentissage, votre perroquet sera votre miroir: il se braquera et s’énervera davantage. Les deux facteurs essentiels pour y arriver? La PATIENCE et le RENFORCEMENT POSITIF. Qu’est ce que le renforcement positif? C’est tout simplement le fait de féliciter votre animal quand il fait une action qui vous satisfait, et de l’ignorer lorsque ce n’est pas le cas. Il vient volontiers sur votre main? Dites lui « oui c’est bien mon bébé » d’une voix douce et enjouée. Il ne veut pas? Retirez votre main sans dire de mots et revenez plus tard.

Chaque séance ne doit pas durer plus de 15 minutes, car au mieux vous lasserez votre oiseau, au pire vous le braquerez davantage.

Vous n’êtes pas prêt à suivre ces étapes ou n’avez pas assez de patience? Alors optez pour un perroquet déjà apprivoisé et qui vous accepte. Allez le voir sur place et voyez son comportement vis à vis de vous. Un perroquet choisit son humain, et non le contraire. Si le perroquet vient sur vous sans problème, il y a des chances qu’il fera de même une fois arrivé chez vous (respectez malgré tout l’étape 1: la découverte de son environnement).

En résumé

Comme vous avez pu le voir, le cacatoès rosalbin est loin d’être un animal de compagnie « facile à gérer ». Il a énormément de besoins, est très caractériel et imprévisible, détruit et salit tout, a besoin de beaucoup d’attention… il requiert un investissement personnel et financier énorme.

Je sais qu’il est facile de tomber sous leur charme, mais n’oubliez pas toutes les contraintes qui vont avec. Adopter un cacatoès rosalbin est un investissement pour la vie, il convient donc de bien réfléchir avant de sauter le pas!

Si vous avez davantage de questions, n’hésitez pas à me contacter sur larchedesophie@gmail.com

Vous pouvez suivre les aventures de mes patates roses: