Publié le Laisser un commentaire

5 questions fondamentales à se poser avant d’adopter un animal de compagnie

Vous voulez agrandir votre famille en adoptant un animal de compagnie? Pas si vite! Adopter un animal n’est pas une décision à prendre sur un coup de tête et peut même avoir des conséquences désastreuses.

Chaque année, plus de 100 000 animaux de compagnie sont abandonnés! Ce qui fait de la France la détentrice de ce triste record comparé aux autres pays européens. 

https://www.santevet.com/articles/abandons-de-chiens-et-chats-la-france-championne-d-europe

Beaucoup de personnes sont trop souvent peu ou pas renseignées lorsqu’elles décident de franchir le pas et d’accueillir un animal au sein du foyer… et se rendent compte trop tard qu’elles n’étaient peut-être pas prêtes à se lancer dans cette aventure.

En effet, c’est souvent très plaisant et divertissant d’avoir un nouveau compagnon à la maison, surtout lorsque c’est un bébé (comment ne pas résister à leurs bouilles ?!), mais leur joli minois nous fait parfois oublier le lot de responsabilités et de questions moins sympas mais fondamentales à se poser avant de se lancer.

Etre bien renseigné peut parfois vous aider à vous rendre compte que vous n’êtes pas encore prêt, et vous faire économiser du temps, de l’argent, et éviter de rendre un animal de plus malheureux.

Voici pour vous une liste des 5 principales questions à se poser avant de sauter le pas. Si vous ne pouvez pas répondre à un OUI franc à chacune d’entre elles, c’est que vous n’êtes pas encore prêt à devenir parent adoptif!

Ai-je réellement envie d’avoir un nouvel animal à la maison pour plusieurs années?

Il est parfois difficile de garder sa tête froide quand on aperçoit une jolie bouille à travers la vitre d’une animalerie ou sur les réseaux sociaux. Mais cela n’est certainement pas une raison suffisante pour se lancer tête perdue dans son adoption.

Un animal est sensé vivre des années. Entre 60 et 80 ans pour les perroquets, entre 15 et 20 ans pour les chats/chiens/perruches, entre 8 et 10 ans pour les lapins/cochons d’Inde, et 2/3 ans pour les hamsters. Votre but n’étant pas (je l’espère) de l’abandonner quand vous vous serez lassé, alors mieux vaut réfléchir avant afin de ne pas regretter votre choix.

Ai-je les moyens financiers d’entretenir cet animal?

Evidemment les dépenses ne seront pas les mêmes qu’il s’agisse d’un hamster, d’un chien ou d’un perroquet. Mais quoiqu’il en soit elles représentent un budget annuel à inclure dans votre réflexion (habitat, alimentation, jouets, frais vétérinaire, dégâts etc…)

Ai-je suffisamment de temps à consacrer à mon animal?

Accueillir un animal pour finalement le laisser dans un coin de la maison une fois qu’il ne divertit plus est malheureusement une situation trop récurrente. Aussi:

  • Si vous avez un travail qui vous prend trop de temps, renoncez à adopter un animal.
  • Si vous songez à avoir un bébé et que vous n’envisagez pas une cohabitation avec un animal, renoncez à adopter un animal.
  • Si vous songez à déménager et que vous ne voulez pas d’un animal dans votre nouveau chez vous, renoncez à adopter.
  • Si vous avez des enfants qui vous prennent toute votre énergie, renoncez à adopter un animal.
  • Si vous êtes souvent en déplacement pour x raisons, renoncez à adopter un animal.

Il est vrai qu’un chat ou qu’un lapin ne demandera pas la même attention qu’un chien qui doit être sorti plusieurs fois par jour, mais vous devrez malgré tout lui consacrer du temps afin qu’il ne déprime pas.

Vous êtes prêts à passer du temps avec votre animal pour le câliner et jouer avec lui? Super mais ce n’est pas tout…

Son entretien demande aussi du temps! Changer sa litière, nettoyer sa maison, lui donner à manger/à boire, aller acheter sa nourriture/ses jouets, l’emmener chez le vétérinaire, réparer ses bêtises, enlever les poils, etc… car oui avoir un animal c’est aussi des contraintes!

Suis-prêt à assumer mon animal pendant les vacances?

Ces fameuses vacances où chaque année les refuges accueillent des malheureux toujours plus nombreux!

  • Vous ne VOULEZ pas l’emmener avec vous afin qu’il puisse profiter également d’un autre paysage et de ne pas souffrir de votre absence? N’adoptez pas.
  • Vous ne POUVEZ pas l’emmener avec vous pour X raisons? Des solutions existent! (amis, famille, garderies/pension, pet-sitter…)
  • Vous n’avez personne pour vous le garder et vous ne pouvez/voulez pas assumer une garderie ou une pet-sitter financièrement? N’adoptez pas.

Serais-je prêt à sacrifier mes projets d’expatriation pour mon animal?

Vous avez un travail qui peut vous amener à être muté à l’étranger ou vous avez tout simplement des rêves d’expatriations? Très bien, mais sachez que votre animal n’aura pas forcément les droits que vous.

  • Certains pays pourront exiger une quarantaine
  • D’autres pourront refuser l’entrée de votre animal sur leur territoire
  • Les compagnies aériennes ont aussi leur propre règlement quant au transport d’animaux et pourront refuser votre animal à bord selon son espèce (rongeurs, animaux exotiques…) ou sa spécificité (animaux à tête plate comme le bouledogue par exemple).

Vous avez répondu (honnêtement) OUI à toutes les questions? Super, mais ce n’est pas fini! Assurez-vous que l’animal choisit et sa race correspond à votre caractère! Vous êtes maniaque? Oubliez les oiseaux! Vous n’aimez pas les longues ballades? Pas de chiens alors! Vous avez le sommeil léger? Les rongeurs ne sont pas faits pour vous! Vous voulez un ami fidèle prêt à vous câliner à votre demande? Ce n’est pas le trait le plus marquant du chat!

Pour vous aider à choisir le compagnon qui vous correspondrait le plus, cliquez ICI!

Publié le Laisser un commentaire

Le perroquet comme animal de compagnie: guide complet

Perroquet ara

Le perroquet, quelle que soit son espèce, est un animal fascinant et doté d’une intelligence exceptionnelle. C’est un animal grégaire qui vit au sein de groupe de plusieurs centaines d’individus pour la plupart. Il peut parcourir des centaines de km par jour. Il n’est donc de nature pas du tout fait pour vivre en captivité, loin de son environnement et de son milieu naturel, loin de ses congénères… Mais l’humain en a décidé autrement…

Maintenant un perroquet peut s’adapter à la captivité et être épanoui, mais cela requiert un investissement humain et financier énorme! Trop peu de personnes connaissent suffisamment ses exigences avant de « sauter le pas », et découvrent trop tard qu’elles ne peuvent pas subvenir à ses besoins correctement. Leur compagnon finit donc dans le garage, sur le boncoin, dans les refuges, ou dans la nature où il est voué à une mort certaine, n’étant pas habitué à être autonome.  

Je vais donc essayer de vous éclairer sur qui est le perroquet et quelles sont ses caractéristiques et ses principaux besoins.

Si vous n’êtes pas prêt à répondre un OUI franc et honnête à toutes les questions, je vous déconseille fortement d’adopter un perroquet pour son bien être (et le vôtre) !

Un perroquet coûte cher!

Perroquet argent

Au delà du prix d’achat/adoption qui peut être très variable selon le perroquet, ses besoins au quotidien seront sensiblement les mêmes:

  • Acquisition/entretien volière: un perroquet a besoin d’espace ! Toutes les cages vendues en animaleries ou sur la plupart des sites internet ne sont pas suffisamment grandes! C’est un peu comme si on vous faisait vivre dans votre salle de bains toute votre vie… pas top pour le moral. Un perroquet a besoin de pouvoir étendre ses ailes, se déplacer, et voler quand vous n’êtes pas là. L’idéal sera une grande volière extérieure avec un accès intérieur. Comptez donc environ 1000 euros pour une installation convenable.
  • Nourriture: en plus de graines sèches triées sur le volet, un perroquet a également besoin de produits frais tous les jours pour être en bonne santé. Comptez environ 1000 euros annuel pour 1 seul perroquet.
  • Jouets, perchoirs: et pas n’importe quels jouets SVP ! Des jouets non toxiques, sans bouts aiguisés, dans des matières spécifiques… alors soit vous êtes un pro dans la construction de jouets adaptés, soit il vous faudra compter entre 10 et 50 euros le jouet… qu’il aura vite fait de vous détruire (c’est le but en fait). Donc à renouveler régulièrement.
  • Frais vétérinaires: ils peuvent atteindre des milliers d’Euros en cas d’accident grave.
  • Réparation/remplacement des bêtises: un perroquet est destructeur ! Il s’en prendra à tout ce qui est à portée de bec… chaises, portes, murs, écran d’ordinateur, câble téléphone (un coup de bec suffit pour ça)! Cela peut également coûter des milliers d’euros de dégâts.

Pour résumer, difficile d’évaluer exactement le prix d’un perroquet et son entretien, mais sachez que cela dépassera largement les 1 500 euros annuel!

Ai-je les moyens financiers d’assumer le bien être et la bonne santé de mon perroquet?

Un perroquet peut vivre entre 60 et 80 ans.

Vieux perroquet

Voire plus. C’est donc un investissement pour la vie, le but n’étant pas de s’en séparer quand on n’en veut plus. En effet, un perroquet est un animal extrêmement loyal et fidèle, chaque séparation est un traumatisme pour lui. 

Par ailleurs, si vous projetez de déménager un jour à l’étranger, sachez que son entrée vous sera refusée dans la plupart des pays !

Suis-je prêt à passer le reste de ma vie mon votre compagnon et de faire des sacrifices pour lui?

Tous les perroquets ne parlent pas !

perroquet muet

Le perroquet est un animal très intelligent et la seule espèce connue pour pouvoir reproduire le son d’autres êtres vivants, incluant l’homme, le Gris du Gabon ayant la palme d’or dans cette discipline. Viennent ensuite les aras, amazones et cacatoès. Au-delà de reproduire des sons, il est capable d’en comprendre le sens. C’est une des principales raisons pour laquelle beaucoup de personnes souhaitent en posséder un, mais …

Attention ! On ne décide pas de prendre un perroquet pour cette unique raison, sinon vous risqueriez d’être déçu ! En effet, même si ces espèces sont reconnues pour être de bons parleurs, ce n’est pas pour autant que celui que vous avez choisi parlera, que ce soit un Gris du Gabon ou une autre espèce.

Vais-je aimer mon perroquet même s’il ne prononce pas un seul mot de toute sa vie ?

Un perroquet crie ! 

Et très très fort ! Alors oui certaines espèces ont une voix plus stridente que d’autres, mais ils sont tous amenés à pousser la chansonnette (ok à gueuler), et ce à n’importe quel moment de la journée, même s’ils ont une préférence pour le lever et le coucher du soleil ! 

Suis-je prêt à mettre régulièrement ma tête dans l’oreiller pour amortir le choc ?

Un perroquet pince !

Perroquet doigt

Et autant des fois ça chatouille autant il peut vous saigner ! Et cela peut arriver n’importe quand et sans raison précise, alors chochottes s’abstenir !

Par ailleurs, un perroquet est très exclusif et peut même devenir agressif envers les autres membres de la famille, notamment les cacatoès, les gris du Gabon et les amazones… alors si vous vivez en famille, attention! C’est une des premières causes d’abandon…

Suis-je une chochotte, et si c’est le cas, suis-je prêt à devenir vaillant et accepter le fait de me faire pincer parfois? 😀 Suis-je prêt(e) à concilier ma vie de famille avec les besoins exclusifs de mon perroquet?

Un perroquet fait ses besoins partout !

perroquet toilettes

Eh oui! Comme un pigeon en fait… vous savez quand vous voyez les gens au restaurant qui chassent les pigeons parce qu’ils disent qu’ils font caca partout… bah la c’est pareil sauf que c’est sur votre sol,  votre canapé, voire sur votre tête ! Maniaques s’abstenir.

Suis-je prêt à me scotcher l’essuie-tout à la main et à accepter que mon salon devienne les toilettes de mon perroquet ?

Vous avez répondu oui à toutes les questions et êtes toujours plus motivés que jamais à adopter un perroquet? Génial, mais devinez quoi…

Un perroquet est un animal grégaire…

Perroquet couple

Un perroquet a besoin de vivre en couple ou en groupe avec des congénères de la même espèce pour être épanoui. N’avoir qu’un seul oiseau et le priver de contacts sociaux est considéré comme de la maltraitance et peut avoir des impacts très négatifs sur son comportement (agressivité, dépression, piquage, perte de motricité, etc)  Aussi…

Donc hormis les frais d’installation, multipliez les autres dépenses par 2!!!

Lorsque j’ai adopté Mia, la personne m’a dit que c’était un animal qui pouvait vivre seul sans problème. C’est ce que vous diront la plupart des personnes qui tenteront de vous céder/vendre un perroquet. Mais bien que je ne m’absentais jamais plus que quelques heures par jour et qu’elle avait de l’espace et des jouets pour s’occuper, je me suis vite aperçue que quelque chose n’allait pas.. elle déprimait.

Je me suis alors documentée plus sérieusement, ai pris contact avec des éleveurs et comportementalistes, et j’ai en effet appris qu’un perroquet ne supportait pas la solitude et devait vivre avec un compagnon de la même espèce. Je me disais « pourtant elle adore jouer avec mes chiens, ça devrait lui suffire ! » Mais avec du recul, c’est un peu comme si on vous associez avec une chèvre pour seul compagnon pour le reste de votre vie. C’est génial mais à un moment donné, il y aura quand même une barrière au niveau de la communication ! Et pourquoi la même espèce? Eh bien, vous mettre avec un humain mais qui ne parle que chinois alors que vous ne parlez que français ne serait pas très pratique ! C’est pareil pour les perroquets !Depuis que Mao est arrivé dans sa vie, son comportement a radicalement changé !

Suis-je prêt à investir dans deux compagnons minimum afin de combler leurs besoins sociaux ?

…Mais un perroquet a quand même besoin de vous !

Mao et Sophie
Mao et Sophie

J’énonçais l’importance d’avoir deux perroquets de la même espèce, mais sachez qu’un perroquet a aussi énormément besoin de vous ! Il a besoin que vous interagissiez avec lui, au travers de jeux, câlins… 

Ai-je suffisamment de temps pour m’occuper de mon perroquet dans la journée ?

Vous avez répondu honnêtement OUI à toutes les questions et êtes prêts à assumer l’investissement humain et financier que requiert 1 (pardon 2 !) perroquets ? Alors vous êtes prêt à vous lancer… mais privilégiez les associations ou les annonces de particuliers afin d’essayer de donner une seconde change à un loulou!

Vous avez au moins un NON au questionnaire ? Aïe, mauvaise nouvelle, car toutes les questions sont très importantes… Peut-être est-ce mieux d’attendre de voir si votre réflexion évolue, ou de vous orienter vers un autre animal qui demande un peu moins de contraintes (bien que tout animal requiert un minimum de responsabilité) tels que le chat, le chien, le poisson …