Publié le Laisser un commentaire

Le gris du Gabon

Nom français : Perroquet gris du Gabon, Jaco, gris du Congo, perroquet à queue rouge, perroquet gris d’Afrique.

Nom Anglais : African grey parrot 

Nom latin: Psittacus erithacus

Taille: 35 cm environ

Poids: de 400 à 600g

Vie à l’état sauvage : Originaires d’Afrique, ces perroquets vivent dans les forêts denses de la côte
d’Ivoire jusqu’en Angola. Ils parcourent de longues distances chaque jour pour trouver de la nourriture en forêt ou dans les terres cultivées, constituants des groupes parfois très conséquents (de plusieurs milliers d’individus). Ils nichent dans des troncs d’arbres creux.

En captivité : C’est une espèce qui s’adapte difficilement à la vie en captivité, bien que robuste physiquement, ce sont des oiseaux très sensibles et souvent incompris de leurs propriétaires.

Statut : le nombre d’individus est en déclin à cause du déboisement et anciennement du négoce. Ainsi, 360000individus ont été exportés entre 1994 et 2003, destinés à l’Europepour 80% d’entre eux. Après 35 ans passés en annexe II (commerce international réglementé) de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) (entre 1981 et 2016), le gris du Gabon est maintenant en annexe I, ce qui signifie que son commerce international est interdit2.

Reproduction : La femelle pond entre 2 et 4 œufs, les jeunes sont sevré s à 4-5 mois mais restent encore longtemps avec leurs parents car l’émancipation est longue chez cette espèce. Ils sont matures autour de 4 ans, il est préférable d’attendre qu’ils aient 5 ans voire plus avant de les laisser se reproduire.

Dimorphisme sexuel : Très léger, presque inexistant chez les juvéniles. Le mâle est souvent plus grand que la femelle et possède un bec plus imposant. Dimorphisme plus évident avec les adultes. Les femelles ont souvent un plumage (dos et ailes) bien plus clair que les mâ les. Le sexage ADN reste l’option la plus fiable.

Espérance de vie : Autour de 50 ans, voire plus.

Caractère/comportement : Ce sont des perroquets :

  •  Plutôt méfiants par nature
  • Grégaires
  • Possessifs
  • Très intelligents, curieux, joueurs, facétieux 
  • Extrêmement sensibles
  • Bien qu’ils soient beaucoup plus calmes que d’autres espèces comme les cacatoès, ils savent se montrer très actifs
  •  Destructeurs
  • Caractériel parfois
  • Bruyants par moment
  •  N’aimant pas le changement
  • Considérés parmi les meilleurs parleurs

Relation avec l’homme :

Le Gris du Gabon est le perroquet que l’on retrouve le plus dans nos foyers. Sa capacité à parler en est la principale raison. Mais derrière ce clown attendrissant se cache une réalité bien triste selon moi. En effet, ses capacités intellectuelles et sa grande sensibilité font de ce plumeau un être particulièrement exigeant et complexe. Nous pouvons d’ailleurs l’assimiler à un jeune enfant… il a besoin d’attention, de divertissement, de stimulation, de moments de repos, et d’une alimentation équilibrée et adaptée. Être grégaire, il a également besoin de congénères pour pouvoir s’épanouir et être bien dans ses plumes (et je ne parle pas du chien ou du chat de la maison !). Enfin, tel un oiseau, il a besoin de se dépenser et de voler !

Comme tous les plumeaux me direz-vous, oui mais peut être encore plus… En tant qu’être particulièrement intelligent et sensible, le comportement du Gris du Gabon peut vite se détériorer si ses besoins ne sont pas comblés, et des problèmes comportementaux peuvent vite survenir…et faire marche arrière devient alors une longue aventure périlleuse…

Problèmes rencontrés :

Les gris du Gabon sont des perroquets très sensibles qui ont longtemps besoin de la présence rassurante d’autres individus, avec lesquels ils apprennent les rudiments de la communication intra-spé cifique. Gardé s seuls sans congé nè re, dans une cage, des troubles du comportement apparaıt̂ ront iné vitablement. Le picage n’est pas le plus fré quent, avant d’attaquer leurs propres plumes les oiseaux développent de nombreux troubles souvent ignorés de leurs propriétaires.

Ce sont des perroquets adulés pour leurs qualités de bon parleur, mais ils sont aussi les plus maltraités et abandonnés chaque année, et ce par simple incompréhension et méconnaissance des besoins véritables de l’espèce. L’alimentation à base de graines fait des ravages sur leur foie, ils ont besoin d’une alimentation riche en fruits, légumes et verdure pour être en bonne santé.

Santé : Ce sont des perroquets très robustes qui tombent rarement malades si leur environnement est bien entretenu et leur nourriture variée. Cette espèce est prédisposée à faire des carences en calcium et en vitamine A. Elle fait aussi partie de la liste des perroquets susceptibles d’être porteurs et vecteurs de la PBFD (maladie du bec et des plumes), les jeunes y sont trè s sensibles. Les oiseaux d’importation peuvent ê tre porteurs de la Chlamydiose (psittacose).